Initiatives Locales Pierre Sèche

Pierre sèche d'hier et d'aujourd'hui

Dans les garrigues d'Aramon ; photo C. Hugeux

La combe des Bourguignons, à Marguerittes

Sur les pas des rachalans

Le rachalan était cet ouvrier agricole pauvre, n’ayant pour seules richesses que ses bras et son âne. Il travaillait toute la journée pour le compte d’un propriétaire terrien, généralement établi dans les plaines, plus fertiles, et s’en retournait le soir cultiver son lopin de garrigue. Son travail a changé la forme des collines nîmoises.

Située à proximité de Nîmes, la Combe des Bourguignons fourmillait autrefois, comme toutes les garrigues avoisinantes, de petits lopins de terres exploités par des familles modestes. Les rachalans, les maçons, les ouvriers du textile… qui trouvaient là un moyen d’améliorer leur ordinaire.

Béal à la combe des Bourguignons ; photo C. Hugeux

Béal à la combe des Bourguignons ; photo C. Hugeux

L’eau y était soigneusement canalisée et récupérée. Les sources y faisaient l’objet d’une attention constante. Sur les terrasses, les oliviers, les amandiers, ombrageaient les cultures annuelles : légumineuses, épautre, sarrasin, seigle, ce blé des pauvres, et bien sûr l’orge et l’avoine, qui assuraient le fourrage des bêtes. Toute l’activité était alors consacrée à survivre.

A partir du XIXème siècle, l’élévation du niveau de vie permet de mener une vie plus insouciante et ces lieux auparavant dévolus à la subsistance seront dorénavant consacrés aux loisirs et au repos dominical. C’est le début de l’époque des masets.

La restauration de la Combe des Bourguignons a débuté en 1989, suite à un incendie qui a remis à jour ce patrimoine oublié. Le site est ensuite progressivement restauré et offre dorénavant un lieu de sortie fort apprécié. On y trouvera notamment un béal serpentant en fond de combe, de nombreux aménagements en terrasses et différents types de capitelles (abris, tines, étable, sources…)

Le sentier d’interprétation, long de 2 km, est ponctué de nombreux panneaux expliquant tous les aspects de la vie agricole, de la culture en ouillière à la préparation des olives, en passant par l’aménagement des sources.

 

La gestion du site est assurée par la Maison de la Garrigue, pour le compte de la commune de Marguerittes. Ce musée, dédié aux terroirs de garrigue et à la culture de l’olivier, y organise régulièrement des animations.

Contact : 04 66 20 54 78 ou mgto644 (à) orange.fr

Téléchargements :
Plan de la Combe des Bourguignons

Maison de la garrigue : présentation et horaires d’ouverture

Accès

A partir de la maison de la garrigue, suivre la direction de Poulx. Prendre la première à gauche après l’autoroute et suivre ensuite les panneaux de la combe des Bourguignons.

 

Ailleurs sur le web

Un reportage photo sur Herault Insolite