Institut Languedocien de la Pierre Sèche

Pierre sèche d'hier et d'aujourd'hui

bandeaubatir

Les avantages de la pierre sèche

Ecoulement des eaux pluviales à travers un mur en pierres sèches (Photo P.Alvaro-Frotté / Terrisc )

Ecoulement des eaux pluviales à travers un mur en pierres sèches (Photo P.Alvaro-Frotté / Terrisc )

Une solidité éprouvée
Un mur dimensionné selon les règles de l’art présente une résistance mécanique comparable à celle d’un mur en béton , ainsi que l’attestent les travaux de recherche menés sur le sujet, ainsi que les quelques milliers d’ouvrages de soutènement éparpillés dans le paysage !

 

Une prévention efficace du risque de ruissellement
La pierre sèche permet une gestion optimale des eaux de ruissellement en ralentissant les écoulements et en limitant leur force destructrice. La perméabilité des murs limite la pression hydrostatique à l’arrière et assure la stabilité de l’ouvrage en cas de forte pluie.  Si vous avez un compte Facebook, ce film vous en donnera un aperçu éloquent !

 

Un embellissement du cadre de vie
La pierre sèche est ancrée dans le paysage. Elle fait partie de l’identité de la région et lui confère son cachet particulier. Construire en pierre sèche c’est améliorer le cadre de vie, l’habitat et embellir le paysage.

 

Comparaison du prix de revient de la pierre sèche et du béton - Ecole Nationale des Travaux Publics de l'Etat

Comparaison du prix de revient de la pierre sèche et du béton – Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat

 

Un coût de mise en œuvre compétitif
Contrairement à une idée reçue, la pierre sèche n’est pas hors de prix et peut même se montrer plus économique qu’un ouvrage classique.

En revanche, un mur de clôture simple (cairon ou béton), revient généralement moins cher qu’un mur en pierre sèche, mais ce n’est pas du tout le même aspect ! Il est également possible, dans certains cas, de bénéficier d’incitations fiscales par le biais de la fondation du patrimoine

 

 

Un bilan carbone réduit à sa plus simple expression

Bilan environnemental comparé de la pierre sèche et du béton - Ecole Nationale des Travaux Publics de l'Etat

Bilan environnemental comparé de la pierre sèche et du béton – Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat

Le bilan environnemental de la pierre sèche est toujours meilleur que celui des techniques équivalentes. Par ailleurs la question du recyclage en fin de vie ne se pose pas, la pierre étant simplement réaffectée à d’autres usages.

 

Un support de biodiversité
Les ouvrages en pierre sèche offrent un biotope de choix pour de nombreuses espèces. Les lichens, les mousses, les plantes grasses ou à fleurs, mais aussi les chauve souris et petits reptiles contribuent à la biodiversité et à la lutte contre les nuisibles.

 

Une technique créatrice d’emplois de proximité
La construction en pierre sèche repose sur une main d’œuvre locale. Les sommes investies sont réinjectées dans le territoire et irriguent l’économie locale. 1m² de mur en pierre sèche équivaut, grosso modo, à un jour de travail. 250m² permettent de créer un emploi pendant un an, et cela dans des conditions économiques réalistes.

Enfin, la pierre sèche permet également à des personnes rencontrant des difficultés sociales ou professionnelles de se remettre en activité et de retrouver le chemin de l’emploi à travers des chantiers d’insertion par l’activité économique, contribuant, là encore au développement local.

 

Economique, écologique, solidaire
La pierre sèche est une technique durable par excellence !