Initiatives Locales Pierre Sèche

Pierre sèche d'hier et d'aujourd'hui

Dans les garrigues d'Aramon ; photo C. Hugeux

Les salins de Frontignan, à Frontignan

La pierre sèche, les pieds dans l’eau

Les salins d’antan ont cédé la place à un espace naturel protégé abritant de nombreuses espèces patrimoniales et une grande diversité de milieux naturels structurés par plusieurs kilomètres de murs de pierre sèche, mouillée.

P1050051


Les salins de Frontignan ont été exploités de 1330 à 1968 avant de fermer leurs portes et de céder la place à un lieu de promenade apprécié des habitants.

La pierre sèche y est à la fois très présente, avec plusieurs kilomètres d’ouvrage sur les 230 ha du site, et paradoxalement fort discrète, puisqu’elle servait surtout à protéger l’espace dédié à la production de sel des ardeurs de l’étang d’Ingril bordant le salin. Les pierres étaient acheminées depuis le massif de la Gardiole toute proche et servaient autant à stabiliser les digues qu’à éviter les entrées d’eau susceptibles de perturber la production de sel.

A noter le chenal de chargement, entièrement bordé de pérrés en pierre sèche.

Deux parcours de promenade y sont proposés, permettant de découvrir le milieu naturel et les anciennes tables salantes. De nombreuses sorties y sont également organisées par l‘office du tourisme de Frontignan

La gestion du site est assurée par l’Entente Inter-départementale pour la démoustication, agissant pour le compte de Thau Agglo, et du conservatoire du Littoral, propriétaire du site.

Contact : EID-Méditerranée : 04 67 63 67 63

 

Accès

L’accès se fait par le parking de la salle de l’Aire, derrière la gare SNCF, ou par le bois des Aresquiers.